La-Vendee.fr
Découvrez un pays de traditions, d'histoire et de liberté

François-Athanase Charette de la Contrie

François-Athanase Charette de la Contrie

François-Athanase Charette de la Contrie, ou François de Charette, est né à Couffé (Loire-Atlantique) le 21 avril 1763 et est décédé à Nantes le 29 mars 1796.

Il entra à l'école des Gardes de la Marine en 1779 et devint lieutenant de vaisseau en 1787. Le 25 mai 1790, il épousa Marie-Angélique Josnet de la Doussetière et habita au manoir de Fonteclause puis s'établit en Allemagne.

Le 10 août 1792, il défendit la famille royale aux Tuileries mais dût s'enfuir et il fut arrêté à Angers puis relâché grâce à Dumouriez.

Le 27 mars 1793, après le massacre de Machecoul où des prêtres et leurs sympathisants ont été massacrés, il prend le contrôle d'un groupe de paysans pour combattre les Républicains, auxquels viendront se joindre des déserteurs de l'armée républicaines, des nobles, des bourgeois. Le 30 avril 1793, il parvint à freiner la marche républicaine à Legé. En juin de la même année, il entra dans l'Armée Catholique et Royale.
Le 19 septembre 1793, il est présent lors de la victoire de Tiffauges mais plus tard, il quitta la Vendée militaire pour lutter de manière autonome. En 1794, il s'empara du camp de Saint-Christophe mais l'armée républicaine de Haxo le force à s'enfuir un mois plus tard.

Le 17 février 1795, il signa un armistice qui ne dura que 5 mois au château de La Jaunaye établissant la liberté religieuse et l'exemptiondu service armé des insurgés. Il reprit les armes en juin 1795 et devint général en juillet par Louis XVIII.

Il fut fusillé sur la place Viarmes de Nantes le 29 mars 1796 après avoir été arrêté par le général Travot.